EVENEMENTS 2024

 

 

LES MUSICALES AU FEMININ

Vendredi 08 et Samedi 09 mars 2024

 

Deux soirées musicales à l'église Saint-André, à Chelles (77500)

Un événement placé sous le signe de la JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Sigle feminin

Vendredi 08 mars, à 20h00, église Saint-André à Chelles :

Duo piano-violoncelle, avec 

Julie-Anna Zappalà, piano, et Aurélienne Brauner, violoncelle

Gabriel Fauré, Dimitri Chostakovitch, Astor Piazzolla . . .

 

Samedi 09 mars, à 20h00, église Saint-André à Chelles :

1ère partie : Conférence, par Christian Lorandin, pianiste, critique, rédacteur musical, conférencier :

"Compositrices, de l'impressionnisme au modernisme", dont Mel Bonis, Germaine Taillefer, Cécile Chaminade...

2ème partie ; Récital de piano par Myriam Barbaux-Cohen

Mel Bonis, Germaine Tailleferre, Cécile Chaminade, Meri Davitashvili, Gayanne Chebotarian, Emahoy Tsegé-Maryam Guebrou

 

 

Julie anna zappala photo philippe bouvet 01

Julie-Anna Zappalà
photo : Philippe Bouvet

 

 

Aurelienne brauner photo xxxxx

Aurélienne Brauner

 

Myriam barbaux cohen 01 bis

Myriam Barbaux-Cohen

 

Christian lorandin 01Christian Lorandin

Tous les détails de cet événement sur la  page dédiée, en cliquant sur le lien ci-dessous

MUSICALES AU FEMININ 2024

 

Affiche musicales au feminin julie 05 a4 2200x3070

 

 

 

Dessin logo amsp

 

LES FUGUES PIANISTIQUES, édition 2024

Vendredi 13, Samedi 14, et Dimanche 15 septembre 2024

 

La deuxième édition de notre Festival International de Piano se tiendra à l'auditorium Jean-Pierre Vernant de la Médiathèque du même nom, à Chelles

9 place des Martyrs de Châteaubriand, Chelles (77500)

Une affiche exceptionnelle a été élaborée, pour cette édition 2024 de notre Festival International de Piano, avec des artistes habitués à se produire dans les plus grandes salles de concert.

 

Affiche fugues pianistiques 2024 01


 

Vendredi 13 septembre à 20h00

Duo Piano - Violon  

Ingmar LAZAR, piano, et Christoph SEYBOLD, violon

Programme du concert en cours d'élaboration

 

Photo ingmar lazar 01

Salué par le magazine Classica pour son « magnétisme et impressionnante maturité », ainsi que pour son jeu « restituant l'essence même de chaque œuvre », le pianiste Ingmar Lazar fait partie des musiciens français les plus distingués de sa génération.

Il est invité à se produire dans les salles les plus prestigieuses à travers le monde, telles que la Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski et la Maison Internationale de la Musique à Moscou, le Concertgebouw d'Amsterdam, l’Herkulessaal de Munich, la Fondation Internationale Mozarteum de Salzbourg, la Salle Verdi du Conservatoire de Milan, le Rudolfinum de Prague, la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, l’Athénée roumain de Bucarest et l’Auditorium Charles Bronfman de Tel-Aviv pour ne citer que quelques-unes. Il figure également régulièrement à l'affiche de festivals des plus réputés : Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, Festival International de piano de la Roque-d'Anthéron, Grafenegg Festival, Festival des Semaines Européennes de Passau, Festival International de Colmar, Festival Radio France Occitanie Montpellier, Festival Chopin à Paris, Festival Les Piano Folies du Touquet-Paris-Plage, Festival de Musique de Sant Pere de Rodes, Festival de Musique Estate Regina de Montecatini Terme, Gotthard Klassik-Festival Andermatt.

Parmi les chefs d'orchestre avec lesquels Ingmar Lazar collabore, on trouve entre autres Vladimir Spivakov, Jean-Jacques Kantorow, Mathieu Herzog, Julien Chauvin, Anna Duczmal-Mróz, Constantin Adrian Grigore, Nicolas Krauze et Peter Vizard, et il se produit notamment avec l'Orchestre National Philharmonique de Russie, les Virtuoses de Moscou, l'Orchestre Lamoureux, l’Orchestre de Chambre de la Radio Roumaine, l'Ensemble Appassionato, le Concert de la Loge, l'Orchestre Symphonique Académique de la Philharmonie de Lviv.

Passionné de musique de chambre, il partage la scène avec des musiciens tels que Pierre Amoyal, Alexandre Brussilovsky, Nicolas Dautricourt, Giuseppe Gibboni, Benjamin Herzl, Stanislas Kim, Danielle Laval, Roman Patočka, Jean-Claude Pennetier, François Salque, Christoph Seybold, Ekaterina Valiulina, le Quatuor Hermès et le Vision String Quartet. Il a également conçu avec Patrick Poivre d'Arvor un concert-lecture autour d'œuvres de Frédéric Chopin.

Sa discographie encensée par la critique comporte un récital Schubert (Fantaisie « Wanderer » et Sonate D.959) paru chez Lyrinx en 2017, récompensé par un « coup de cœur - 5 étoiles » de Classica, ainsi que par « Le Choix de France Musique ». Un récital Beethoven (Bagatelles op. 33, sonates op. 81a « Les Adieux » et op. 111) enregistré en live au Théâtre National de Marseille « La Criée » publié en 2019 chez le même label fut unanimement salué par la presse, recevant de nouveau un « coup de cœur - 5 étoiles » de Classica. Sa curiosité musicale l'amena également a aborder un répertoire hors des sentiers battus, et c'est ainsi qu'il enregistra plusieurs CDs pour le label Suoni e Colori comprenant des œuvres de Jean-Philippe Rameau, et en duo avec Alexandre Brussilovsky des œuvres de Jean Françaix, Mieczyslaw Weinberg et Efrem Podgaïts.

Né en France en 1993, Ingmar Lazar se produit pour la première fois à la Salle Gaveau à l'âge de six ans. Lauréat de nombreux concours internationaux, il remporte en 2013 le prix du piano de la Fondation Tabor au Verbier Festival, et est nommé lauréat en 2016 de la Fondation Safran pour la Musique. Il est également lauréat en 2020 des Ateliers Médicis, avec le soutien du ministère de la Culture. Ingmar Lazar est Artiste Steinway.

Ancien élève de Valéry Sigalevitch et d'Alexis Golovine, il a étudié à la Hochschule für Musik, Theater und Medien de Hanovre auprès de Vladimir Kraïnev et Bernd Goetzke. Il poursuivit ses études à l’Académie Internationale de Piano du Lac de Côme et au Conservatoire de la Suisse italienne (Lugano) dans le cadre de la fondation Theo Lieven, où il bénéficia des conseils de Dimitri Bachkirov, Malcolm Bilson, Fou Ts'ong et Stanislav Ioudénitch. Il a obtenu son « Master in performance » à l’Universität Mozarteum de Salzbourg dans la classe de Pavel Gililov. Boursier de l'Académie de Musique du Liechtenstein et prenant part régulièrement aux activités de cette Académie, il fait également partie de la promotion Vivaldi de l'Académie Musicale Philippe Jaroussky.

Ingmar Lazar est depuis 2016 fondateur et directeur artistique du « Festival du Bruit qui Pense » situé à Louveciennes dans les Yvelines, dont la vocation est de créer de forts liens entre les artistes et le public grâce à des interviews interactives et des discussions post-concerts. Il est également nommé à partir de 2021 directeur artistique du festival « Escapades Pianistiques » se déroulant au Château de Commarin, près de Dijon.

 

Photo christoph seybold 01

Le violoniste allemand Christoph Seybold, l’un des jeunes artistes les plus prometteurs de ces dernières années, a déjà attiré un public international à travers sa passion et sa virtuosité, ainsi que par sa personnalité charismatique et sa présence scénique.

À l’âge de 16 ans, il a reçu des bourses d’études pour des festivals aux États-Unis et a ensuite été invité pour son premier concert au Japon. Il a étudié avec Wolfgang Marschner à Fribourg-en-Brisgau, Zakhar Bron à Cologne et Jens Ellermann à Hanovre, tout en recevant des conseils de la part d’artistes tels que Ida Haendel, Georgy Pauk, Shlomo Mintz et Pinchas Zuckerman.

Christoph Seybold s’est produit en tant que soliste et chambriste à travers toute l’Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Asie, en Russie et en Israël dans des salles telles que le Konzerthaus de Berlin, La Laeiszhalle de Hambourg, la Herkulessaal et le théâtre du Prince-Régent de Munich, la Liederhalle de Stuttgart, la Meistersingerhalle de Nuremberg, le Kurhaus de Wiesbaden, le Tokyo Opera City, la CBC de Toronto, la Grande Salle Philharmonique de Saint-Pétersbourg…

Son vaste répertoire comprend plus de 30 concertos allant de Bach à la musique contemporaine, et il se produit avec des orchestres comme l’Orchestre Philharmonique Classique de Bonn, l’Orchestre Philharmonique des Nations, l’Orchestre de chambre de Wurtemberg, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Bratislava, l’Orchestre de chambre de Lisbonne, l’Orchestre de chambre d’Hanovre, l’Orchestre symphonique de Heilbronn, l’Orchestre Symphonique de Saint-Pétersbourg, le Toronto Concert Orchestra…

Son premier CD en compagnie de la pianiste Milana Chernyavska paru chez Genuin a été acclamé par la presse, Robert Maxham écrivant dans Fanfare Magazine « qu’il nous rappelle la maturité de Nathan Milstein ».

 

Photo ingmar lazar christoph seybold 01Ingmar Lazar et Christoph Seybold

 

Samedi 14 septembre à 20h00

Piano, récital  à quatre mains

Hugues LECLERE et Anne DEZOMBRE

Programme du concert en cours d'élaboration

 

Photo hugues leclere 01

Né en France, Hugues Leclère se perfectionne auprès de Catherine Collard avant d’entrer premier nommé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient trois premiers Prix à l’unanimité en piano, analyse musicale et musique de chambre.

Il débute alors une carrière qui le mène en France à la Cité de la Musique, à l'auditorium de Radio-France, au Musée d'Orsay, au Festival Chopin à Nohant, Festival de la Vézère... et dans 42 pays, des Amériques centrale, du sud et du nord à la plupart des pays européens : Concertgebouw et opéra d’Amsterdam, Musikhalle de Hambourg, Salle Pouchkine à Moscou, Festival de Coimbra au Portugal…

Il est l’invité de nombreux orchestres, comme la Camerata du Berliner Philharmoniker, l'Orchestre national de la radio de Prague, l'Orchestre National de Lorraine, l'Orchestre d’Auvergne, l'Orchestre national de la ville de Mexico, l'Orchestre de la Garde Républicaine, l'Orchestre de Minsk, l'Orchestre national de Samara, l'Orchestre de Timisoara, la Philharmonie de Brasov, la Philharmonie de Reichenbach... sous la direction de Jacques Mercier, Jean-Pierre Wallez, Arie van Beek, Mikhail Shcherbakov, Ondrej Lenard, Sébastian Lang-Lessing, Vladimir Valek, Stefan Fraas…

Interprète privilégié de Debussy, Ravel et leurs contemporains, Hugues Leclère affirme sa pleine maturité dans le répertoire germanique, qu’il aborde en soliste ou en musique de chambre. Sa passion pour Mozart, Haydn et Beethoven l’a amené à rechercher les sonorités originales des instruments classiques. Il possède une copie de Stein qui s’accorde idéalement avec les chefs d’œuvres de la fin du XVIIIe siècle. Il est le partenaire d'Augustin Dumay, le Streichquintet du Berliner Philharmoniker, les Solistes de l’Orchestre de Paris, les quatuors Modigliani, Talich, Debussy, Amarcord, Mandelring…

Acteur reconnu de la vie artistique contemporaine et sociétaire de la SACEM, Hugues Leclère est le commanditaire de plus de 50 oeuvres nouvelles, écrites pour lui par  45 compositrices et compositeurs. Avec ses projets Debussy, poète de la modernité (2012, créé à la Cité de la Musique et donné plus de 50 fois dans le monde),  Debussy, 12 Etudes de modernité (créé au Festival Musica en 2018) et Beethoven, les Bagatelles entrelacées, qui sera créé à la Philharmonie de Paris le 20 novembre 2020, il cherche à éclairer les liens entre les processus de création des siècles passés avec ceux de notre temps.

Sociétaire de la SACD, passionné de littérature et d'histoire, il conçoit des spectacles originaux entremêlant les différentes expressions artistiques, avec notamment les comédiens Marie-Christine Barrault, Daniel Mesguich, Francis Huster et Alain Carré,  ou encore le peintre Ruben Maya. En 2013, il conçoit trois spectacles originaux qui obtiennent le label officiel de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, dont L’Engrenage 1913–14 où il partage la scène avec le journaliste Patrick Poivre d’Arvor pour plus de 40 représentations.

Il créera en 2021 L'autre Royaume, où il partagera la scène avec l'écrivain Pascal Quignard.

Improvisateur, Hugues Leclère collabore depuis 2017 avec le pianiste et improvisateur Jean-François Zygel, au travers de trois spectacles qui mêlent l'interprétation d'oeuvres de grands compositeurs avec des improvisations : Bachmania (2017), Debussymania, (2018) et Beethovenmania (2019).

Hugues Leclère est directeur artistique du festival international Nancyphonies et coordinateur des classes de piano au CRR de Paris et Pôle SUpérieur PBB. Il assure la direction du Concours International de Piano de Lagny-sur-Marne depuis 2016.

 

Photo anne dezombre 01

Née à Paris, Anne Dezombre débute le piano en France puis se perfectionne à Montréal où elle étude le piano, l’accompagnement, et les Lettres Françaises. Spécialisée dans l’accompagnement vocal, elle est l’invitée du festival Les Nuits Caraïbes, du festival Nancyphonies, du festival international d’Ohrid, du Velia Festival ou encore des Soirées du Château de Brinville. Elle forme par ailleurs un duo avec le pianiste Hugues Leclère. Passionnée de pédagogie, elle est spécialisée dans l’enseignement des enfants surdoués et est titulaire du Diplôme d’Etat de piano.

 

Dimanche 15 septembre à 16h00

Récital de piano

Mara DOBRESCO

Programme du concert en cours d'élaboration

 

Photo mara dobresco 01

Louée pour son tempérament et l’élégance de son phrasé, la pianiste franco-roumaine Mara Dobresco donne des récitals dans toute l’Europe ainsi qu’en Argentine, Australie, Japon et aux Etats-Unis.

Ses nombreux enregistrements lui ont valu des critiques élogieuses de la presse spécialisée qui n’hésite pas à la comparer à Argerich ou Arrau.

Mara Dobresco est invitée à jouer en récital ou en musique de chambre avec les meilleurs musiciens de sa génération dans des salles prestigieuses comme le Théâtre Mogador, la Cité de la Musique, La Scala Paris, le Théâtre de Châtelet, le Musée d’Orsay, la Salle Cortot, le Concertgebouw Amsterdam, le Théâtre de la Monnaie, le Bozar à Bruxelles, ainsi qu’au Grand Théâtre de Provence ainsi que dans des grands festivals comme le Festival de La Roque d’Antheron, La Folle Journée de Nantes, Festival d’Aix en Provence, LillePiano(s) Festival, l’Anniversaire Chopin à Châteauroux et à la Salle Pleyel,  Festival de Nohant, Festival Chopin à l’Orangerie de Bagatelle, Festival "Classique au Vert"…

Mara Dobresco s’est tracé un chemin très personnel dans le paysage musical actuel, proposant de nombreux projets basées sur le croisement entre la musique et le théâtre, la chorégraphie, la littérature,  ou la photographie.

Ses derniers projets nous donnent l'occasion d'admirer  sa belle collaboration avec des artistes comme le comédien Dénis Lavant et le metteur en scène Volodia Serre, la chorégraphe Béatrice Massin, les cinéastes Claus Drexel et Radu Mihaileanu et le photographe Éric Sanger Monteros. 

Fervente interprète du répertoire contemporain, elle collabore régulièrement avec de nombreux compositeurs : Philippe Hersant , Franck Villard, Philipe Leroux, Gyorgy Kurtag ou bien Oscar Strasnoy qui a fait d’elle la dédicataire de plusieurs de ses œuvres.

Mara Dobresco cherche toujours à enrichir ses répertoires, grâce à de nouvelles expériences musicales et humaines. Ainsi elle décide d'intégrer deux ensembles qui lui tiennent à cœur : le Quatuor Face à Face (2 pianos, 2 percussions) et plus récemment l’Ensemble K (un ensemble de musiciens solistes dirigé par Simone Menezes). 

Enfant prodige ayant joué avec orchestre dès l’âge de 11 ans , Mara Dobresco est lauréate de nombreux concours internationaux. Elle est également boursière des Fondations Yamaha, Meyer, Tarazzi et Nadia et Lili Boulanger et reçoit les conseils et l’appui de Martha Argerich, Dominique Merlet, ainsi que de Jean-Claude Pennetier et Pierre-Laurent Aimard avec lesquels elle s’est produite en concert à quatre mains.

Un nouveau album, intitulé "Le Fruit du Silence", est sorti en septembre 2022 chez le Label Scala Music. 

"La beauté du jeu de Mara Dobresco séduit d'emblée par une approche très soignée, un toucher d'une souplesse idéale et une sonorité de rêve...tenant un juste milieu entre la fougue fantasque d'Argerich et la profondeur d'Arrau." Classica

 

 

 

Dessin logo amsp

 

 

L'ERARD, MOMENTS MUSICAUX du CHÂTEAU DE CHAMPS-SUR-MARNE

Un événement exceptionnel, dans un cadre exceptionnel

où l'on fêtera les 150 ans de l'Erard, ce noble piano de concert du château de Champs-sur-Marne (1874 - 2024).

 

Vendredi 25, Samedi 26, et Dimanche 27 octobre 2024

 

au château de Champs-sur-Marne

31 rue de Paris, Champs-sur-Marne (77420)

 

Affiche festival erard au chateau de champs sur marne 2

 

Vendredi 25 octobre à 19h00

Récital de piano, sur l'Erard du château, au Salon de Musique

Julie Anna ZAPPALA

Programme du concert en cours d'élaboration

 

Julie anna zappala photo philippe bouvet 01

Compositrice et interprète, animée par la poésie de René Char, la littérature et la phénoménologie, Julie Anna Zappalà concentre son travail autour de l’idée que la musique est l'expression de ce qui se trouve au plus profond de l'être, et l’interprétation, le point de croisement entre la nature du compositeur et celle de l’interprète. Ses compositions aux sonorités cinématographiques incarnent son caractère tantôt contemplatif, tantôt obsessionnel, et ses choix dans le répertoire classique se portent sur des morceaux expressifs et intenses.

Née à Bruxelles d'une mère néerlandaise et d'un père argentin, Julie Anna Zappalà commence le piano à l'âge de 6 ans, auprès de la famille russe Nakhimovitch. Très vite, elle se met à l'improvisation et à la composition.

Sensible à ses talents musicaux, le pianiste Boris Nedeltchev la prend sous son aile au Conservatoire de Dijon, l'encourage à embrasser une carrière musicale et l'aide à intégrer avec succès l'Académie Supérieure de Musique de Prague.

De retour en France, elle est admise aux Jeunes Talents et entame un nouveau travail de composition, quête identitaire entre la passion argentine, ses rythmes, lyrismes et sa chaleur, et l’intellect minimaliste nordique.

Elle est invitée à se produire à Paris, Londres, Bruxelles, aux Pays-Bas, en République Tchèque, ainsi que dans divers châteaux et festivals : les Flâneries d'Art contemporain d'Aix-en-Provence, les Flâneries Musicales et Historiques du Château de Commarin, Pianos en Fête à la Roque d'Anthéron, Passion Piano à Dinan, le Crillon et le Théâtre de Passy à Paris, le Château Branaire-Ducru dans le cadre du festival Musique au Coeur du Médoc...

« Sa musique, d’une grande puissance évocatrice, reflète ainsi un imaginaire complexe et coloré, tour à tour mélancolique, énergique, propice à la rêverie, avec des accents qui ne sont parfois pas sans rappeler les modernes et impressionnistes du début du siècle » Journal du Médoc

« Haute en couleur et virevoltante, alternant entre intensité et légèreté » Sud-ouest
 

Le site web de Julie Anna Zappalà : https://www.julieannazappala.com/

 

Samedi 26 octobre à 19h00

Récital de piano, sur l'Erard du château, au Salon de Musique

Stella ALMONDO

Programme du concert en cours d'élaboration

 

Photo stella almondo 01

Quel musicien âgé de 17 ans peut prétendre voir un de ses concerts retransmis à la télévision? C’est le cas de la jeune pianiste monégasque Stella Almondo. Elle a donné un récital en avril dernier, dans la prestigieuse salle Gaveau à Paris, dont l’enregistrement a été diffusé dernièrement sur C8, à 0h30. Certes, ce ne sera pas en prime time, mais les mélomanes sont insomniaques, c’est bien connu.

D’ailleurs, le grand public n’a sûrement pas oublié cette ancienne candidate de l’émission "Prodiges" sur France 2 en 2020, qui avait alors terminé finaliste. Elle avait déjà un beau palmarès derrière elle: un premier concert à l’âge de 10 ans puis, après, son premier concerto avec l’Orchestre national de Cannes. Depuis, elle a multiplié les collaborations comme avec le violoncelliste Gautier Capuçon au Festival des heures musicales de Biot. Elle y donnera d’ailleurs un concert solo cette année, le jour de ses 18 ans (en juin 2024). Sympa comme fête d’anniversaire! Elle a aussi partagé la scène avec le quatuor Modigliani.

Depuis peu, elle est devenue Parisienne d’adoption pour poursuivre sa carrière, et cela marche, puisqu’une grande salle lui a ouvert les bras.

 

Dimanche 27 octobre à 16h00

Récital de piano à quatre mains, sur l'Erard du château, au Salon de Musique

le Duo JOST-COSTA, Yseult JOST et Domingos COSTA

Programme du concert en cours d'élaboration

 

Photo duo jost costa 02

Une sonorité sensible, une virtuosité raffinée, et un goût certain pour des programmes originaux sont les caractéristiques du duo fondé en 2006 par les pianistes Yseult Jost (France) et Domingos Costa (Portugal).

La qualité de ses interprétations et sa grande exigence musicale lui ont permis de remporter, à peine deux ans après sa création, le Concours International Grieg à Oslo en 2008, ainsi qu'un Prix spécial et deux mentions spéciales.

Il a également été lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin de 2007 à 2012. Le duo s'est perfectionné à la Hochschule de Stuttgart auprès de Hans-Peter Stenzl. 

Yseult Jost et Domingos Costa ont été invités à se produire dans le cadre du Festival international de musique de Besançon, à l'Auditorium Stravinski de Montreux, dans les théâtres de Montbéliard,  Besançon, Dôle, au Wilhelma Theater de Stuttgart, au Conservatoire Supérieur d'Oslo, au Festival international de Schwäbisch Gmünd, dans le cadre des Semaines françaises de Stuttgart, au Landesmuseum de Stuttgart, entre autres. 

Musiciens passionnés et curieux, Yseult Jost et Domingos Costa conçoivent régulièrement des spectacles mêlant musique et poésie, musique et danse, ou musique et peinture. Convaincus du caractère fédérateur de la musique, ils ont également donné des concerts dans les prisons de Stammheim et Heimsheim en Allemagne, dans des établissements pour personnes handicapées, dans des hôpitaux, etc... 

Le duo Jost-Costa possède une personnalité marquée par des choix musicaux audacieux et par sa polyvalence: il s'attache à faire découvrir des oeuvres peu connues, en les associant à des oeuvres du répertoire, créant des parallèles insoupçonnés. Les deux musiciens accordent également une place importante à la musique contemporaine, et le duo s'est vu dédier la pièce «Fado» de John Palmer, créée en France en 2007, ainsi que «double games» du même compositeur. Un enregistrement de Fado, dirigé par le compositeur et réalisé en 2008, est paru chez Sargasso Records.